Intelligences
Cellulaires et végétales

Tout organisme vivant, du microscopique au gigantesque, s’adapte à son environnement changeant, se protège, se nourrit et se reproduit.

Chaque être vivant capte des informations à partir de ce qui l’entoure. Il a la capacité de les conserver en mémoire ou de réagir d’une manière adaptée. Pour certains chercheurs, c’est une des premières formes d’intelligence : trouver une solution à un problème, comme se défendre contre une agression. D’autres préfèrent parler d’automatismes ou de réactions physico-chimiques.

Coli la bactérie

De sacrés pouvoirs

Les bactéries

Minuscules mais pas si bêtes

Tokyo

Le blob, un as des réseaux

Audrey Dussutour

Chercheuse en éthologie

+

Catherine Lenne

Enseignante - chercheuse en biologie végétale

+

Le blob

Un champion sans cerveau

Plantarium

Les mystères de la forêt

+

La feuille

Les végétaux ont besoin de matière et d’énergie pour se développer et grandir. Les feuilles sont au cœur de ce processus. Un mécanisme complexe (évapotranspiration, photosynthèse) leur permet d’utiliser l’eau et les minéraux du sol, l’énergie du soleil et les composants de l’air (CO2, H2O), pour transformer la matière minérale en matière organique, matière à base de composés carbonés (les sucres) qui est stockée ou qui circule dans la plante grâce à la sève descendante.